Ardéchois de souche, nés à Privas tous les deux, M. et Mme Mejean, Michel et Chantal pour les habitués du petit Casino à Vals-les-Bains partent en retraite le 27 Octobre 2016.

Michel débuta sa carrière professionnelle comme tourneur/fraiseur, tandis que Chantal travaillait à l’usine. Après leur mariage, ils occupent leur premier poste de gérants en 1980, chez CASINO à L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse.

Après la naissance de leurs deux enfants ,c’est le retour en Ardèche , toujours pour un poste de gérant Casino, à Aubenas, de 1983 à 1999. Quand M. et Mme Peyre partent à la retraite, Michel et Chantal ont l’opportunité de venir s’installer à Vals-les-Bains, place Galimard. Quelques années plus tard, Casino a un projet d’agrandissement et c’est alors qu’intervient l’échange de lieux avec le bistrot la Clef d’Or.

Chantal et Michel Méjean nous expliquent ce que leur a apporté leur vie professionnelle

« Tenir un commerce de proximité, c’est d’abord  l’amour du métier. C’est de la présence, de l’écoute, de la disponibilité, des services rendus, un sacrifice familial. Tout ça plus de 335 jours/an, soit l’équivalent pour 42 ans de 170 300 heures de travail. Mais comme on dit «  quand on aime, on ne compte pas… ». Il y a bien-sûr des jours de fatigue, où on a mal au dos, état grippal… Qu’importe, on se doit d’être présents de 5h30 à 19h30. Au tout début, avant l’informatique, on servait les gens dans les rayons. Avec l’évolution, les gens se servent, mais heureusement, arrivés en caisse, il nous reste toujours le plaisir du contact. Nous sommes comme un tissu social pour tous, que l’on soit docteur, mamie, ado, ou touristes. Tous ont droit au respect, à la politesse, à un sourire, une parole, une attention.

Le 27 Octobre 2016 ( avec cerise sur le gâteau, le bonheur d’être bientôt grand-parents ) ,on va pouvoir profiter du jardin, bricoler, balader en Ardèche ou dans d’autres régions de France. Pourquoi pas aussi adhérer dans une ou plusieurs associations, voire même au sein d’une équipe municipale… On ne pourra pas couper ce  lien social . Les gens nous ont apporté beaucoup, à nous maintenant de donner, mais avec un avantage certain, c’est d’avoir le temps !!

Nous remercions très chaleureusement notre aimable et fidèle clientèle pour toutes ces années passées ensemble et souhaitons la bienvenue à M. et Mme Gallibert« .

Un grand merci à Jean-Pierre pour sa collaboration avec le Petit Valsois !